Les fruits et les dons de l’Esprit : Partie 18

No comments exist

Le don d’interprétation des langues

Dans l’article précédent, nous avons vu le don le plus controverse, celui des langues. On a vu que ce don-là est pour s’exprimer dans une langue étrangère. On a vu que le don des langues est toujours pour aujourd’hui, mais que les langues sont aussi le signe initial du baptême du Saint-Esprit, et un langage de prière que le Saint-Esprit nous donne. Mais ces deux derniers ne sont pas la même chose que le don des langues. Nous trouverons le dernier don dans notre texte de base, 1 Corinthiens 12 :7, 10 : « Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune…à un autre, le don d’opérer des miracles ; à un autre, la prophétie ; à un autre, le discernement des esprits ; à un autre, la diversité des langues ; à un autre, l’interprétation des langues. » Alors, aujourd’hui il s’agit du don de l’interprétation des langues, qui est très limité, en ce qu’il dépend d’abord qu’il y ait un message donné en langues.  Ce don nous donne la capacité « d’interpréter une langue qu’on ne comprend pas ».

Toujours actifs de nos jours 

La fois passée, nous avons vu que certaines personnes enseignent que le don des langues n’est plus pour aujourd’hui, parce que nous pouvons apprendre les langues nous-mêmes et traduire la Bible dans les différentes langues. On a vu des raisons pour lesquelles ce n’est pas une très bonne doctrine, parce que Paul dit que les langues sont mêmes pour l’édification personnelle et de ne pas empêcher de parler en langues. On a vu comment Dieu les utilise même pour convaincre les non-croyants. Mais aussi si le parler en langues était seulement pour évangéliser pendant le temps des premiers apôtres, pourquoi on a besoin de cette interprétation des langues ? Ce don n’est pas naturel, tout comme les autres qu’on a vu ne sont pas naturels. La parole de connaissance nous donne la capacité de savoir un fait par manière surnaturelle. Ainsi, ce don d’interprétation n’est pas juste un don naturel qu’on peut facilement interpréter.

Par exemple, ma femme peut interpréter très bien entre l’anglais et le français. Elle est rapide pour trouver les bons mots. Mais cela n’est pas le don d’interprétation des langues, parce qu’elle comprend les deux langues. Son intellect est bien exercé en français et en anglais, même si Dieu l’a aidé à apprendre ces deux langues, ce n’est pas le don d’interprétation des langues. Une personne sans le Saint-Esprit peut faire ça. Ces dons sont surnaturels et dépendent uniquement de l’intervention du Saint-Esprit sans passer par l’intellect.

  Cela même est prouvé par les scientifiques. Je me souviens d’un documentaire où on a attaché des fils aux cerveaux des chrétiens qui parlaient en langues. On a découvert, que lorsqu’on parlait en langues, ça ne passait pas par le cerveau comme c’est le cas lorsque nous parlons une langue que nous comprenons bien. Cela va avec ce que la Bible nous dit, que c’est l’Esprit qui prie à travers nous. Alors, aussi pour l’interprétation des langues, ce n’est pas pour une langue que nous comprenons. C’est l’Esprit qui nous donne une interprétation d’un message qui a été donné par quelqu’un dans l’église dans une langue qu’on ne connaît pas. Et nous donnons l’interprétation dans la langue que l’assemblée peut comprendre.

  Le don des langues et de l’interprétation des langues dépendent l’un de l’autre. Donc, si nous avons un, il faut demander au Seigneur de nous accorder aussi l’autre. J’ai été dans une église, où une personne donnait souvent un message en langues. Souvent une autre personne donnait l’interprétation. Mais si une autre personne ne donnait pas l’interprétation, la même personne allait recevoir l’interprétation et la partager avec l’assemblée. C’est nécessaire. Parce que si nous nous trouvons dans un culte, où personne n’a le don d’interpréter, notre message en langues ne va avoir aucun effet.

  L’apôtre Paul nous dit dans 1 Corinthiens 14 :5 : « Je désire que vous parliez tous en langues, mais encore plus que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n’interprète, pour que l’Église en reçoive de l’édification. » Donc, il semble que Paul dit que si on donne un message en langues et on peut aussi l’interpréter, on est similaire à celui qui peut prophétiser. Donc, nous pouvons simplifier un peu en disant qu’un message donné en langues + l’interprétation = prophétie. Donc, c’est pour les mêmes raisons – pour l’édification, l’exhortation, et la consolation.

Le don divin s’exprime par un être humain imparfait

  Mais aussi, on doit se rappeler qu’avec tous ces dons, il y a un élément humain. Le don est divin, mais le vase utilisé est humain et est susceptible à des erreurs. Donc, l’interprétation peut être mélangée avec des idées de celui qui interprète. Un jour, en Suède, des pasteurs étaient assis sur l’estrade. Un message en langues a été donné et l’homme qui était debout dans la chaire en a donné l’interprétation. Tandis qu’il parlait, une femme pasteur sur l’estrade vit en réalité, comme sur des diapositives, tout ce qu’il interprétait. Fait surprenant, tandis que ce pasteur s’exprimait, elle voyait comme des diapositives, mais il y avait aussi des diapositives blanches. Elle comprit très clairement le message : cette interprétation comportait bon nombre d’insertions humaines. Cet homme s’était tellement laissé emporter dans son esprit qu’il embellissait l’interprétation. Quand c’était le cas, la femme pasteur voyait des diapositives blanches ; cela signifiait que certaines paroles ne faisaient pas vraiment partie du message du Seigneur.

Beaucoup de personnes se laissent emporter par leurs paroles. Il arrive que nous nous sentions tellement à l’aise sous l’onction que nous ajoutons nos propres pensées et sentiments. Même certains chrétiens qui sont offensés par d’autres dans l’église utilisent ce temps pour donner des propos de réprimande, mais ce n’est pas ce que le Seigneur dit. Donc, nous voulons faire attention, et assurer que nous n’utilisons pas ces dons pour dire notre message et corriger un problème que nous voyons. Ce n’est pas le rôle biblique pour ces dons d’expression.

L’importance de l’ordre

Un autre point important pour l’interprétation des langues est que tout doit être fait en ordre. Souvent, le manque d’ordre dans une église pentecôtiste est ce qui pousse les gens à les éviter et à aller à l’autre extrême où ils rejettent toute manifestation des dons de Dieu. Nous lisons dans 1 Corinthiens 14 :27-28 : «En est-il qui parlent en langue, que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu’un interprète; s’il n’y a point d’interprète, qu’on se taise dans l’Église, et qu’on parle à soi-même et à Dieu.» À Corinthe, tous les dons étaient présents, mais ça se faisait sans ordre, donc Paul leur donnait des lignes de base pour que les dons apportent un temps d’édification et non un temps de confusion.

La manifestation du don de langue

Une autre histoire pour montrer comment ce don marche aujourd’hui. C’était dans une église du Canada où il y avait une missionnaire en retraite. Elle avait servi le Seigneur pendant beaucoup d’années en Inde, et elle parlait l’hindoustani. Et quelle coïncidence, il y avait dans cette église au Canada, un homme qui, lorsqu’il parlait en langue, c’était l’hindoustani. Or, il ne savait pas. Quand il donnait un message en langues, on attendait l’interprétation d’une autre personne qui aussi ne comprenait pas la langue, mais qui avait ce don de l’interprétation des langues. Alors, le pasteur savait que la missionnaire comprenait les deux – le message originel et aussi l’interprétation en anglais. Donc, après que l’interprétation a été donnée, il regardait vers la missionnaire pour confirmer si l’interprétation était correcte ou non ! Elle lui signalait simplement par un geste. Ces choses sont réelles et elles sont pour aujourd’hui !

Donc, frères et sœurs, je voudrais vous encourager à chercher le Seigneur pour connaître quels dons Il a pour vous. Il désire certainement vous équiper pour Son service. Que Dieu vous accorde selon votre foi !

Du matériel pour un autre article ?

Nous sommes arrivés à la fin de cette série sur les neuf dons. Peut-être une autre fois, on regardera d’autres dons que Dieu nous accorde qui ne sont pas dans cette liste spécifique des neuf dons de l’Esprit. Mais ces neuf ont une importance tout à fait spéciale :

  • La parole de sagesse – Avoir la solution de Dieu dans une situation
  • La parole de connaissance – Connaître un fait passé, présent ou futur
  • La foi – Essentiel pour voir les miracles
  • Opérer des miracles – Manifestation du pouvoir de Dieu
  • Les guérisons – Victoire sur les maladies
  • La prophétie – Pour exhortation, édification et consolation
  • Le discernement des esprits – Identifier quel esprit est en action
  • Les langues – S’exprimer dans une langue étrangère
  • L’interprétation des langues – Interpréter une langue qu’on ne comprend pas

  Ces dons sont accordés par l’Esprit, on ne peut pas les mériter. Mais on peut demander à Dieu de nous les accorder. On peut les désirer, comme Paul dit. Et j’aimerais terminer avec 1 Corinthiens 14 :1 : « Recherchez la charité. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie. » La charité – l’amour, c’est le fruit de l’Esprit. Mais aspirer aussi aux dons spirituels.

  Retournons à notre tableau, notre matrice – nous voulons être dans la catégorie de ceux qui portent du fruit et qui ont les dons, et ainsi se trouver parmi les héros de la foi.

S

  • Discernement des esprits – comprendre quel esprit se meut
  • Exemple des parents au Toronto – 3 dirigeants, 3 esprits différents.
  • Trois sources de manifestations spirituelles
  • Le Saint-Esprit
  • L’esprit humain
  • Les esprits sataniques
  • Exemple de l’apôtre Paul (Actes 16 :16-18)
  • Puissance – une manifestation du pouvoir de Dieu
  • Foi – la clef pour voir des miracles
  • Dons de guérison – au pluriel, divers pour guérir
  • Don d’opérer des miracles – toute sorte de miracles
  • Expression – pour encourager et guider
  • Prophétie – pour édifier et encourager
  • Langues – un message dans une langue inconnue, doit être interprété
  • Interprétation des langues – utilisé avec le don des langues
  • D’autres dons (1 Corinthiens 12 :28-31)
  • Les cinq dons du ministère
  • Apôtre
  • Prophète
  • Évangéliste
  • Pasteur
  • Docteur
  • Le ministère de secourir
  • Le ministère de gouverner (administrateur)
  • Le ministère de la communication
  • Les 9 points dont dépendent les dons spirituels
  • Sagesse. Ps. 104 :24 – tout ce que le Seigneur fait est avec sagesse. Il nous faut savoir comment utiliser d’une manière efficace les dons que nous avons reçus du Seigneur. Si on les utilise mal et n’importe comment, on peut créer beaucoup de dégâts. Peut-être que le Seigneur nous donnera le don de la connaissance, et nous verrons un problème dans la vie de quelqu’un. Le Seigneur veut seulement peut-être qu’on prie pour lui, alors qu’on commence à bavarder aux autres concernant ce problème. Ce n’est pas du tout sage ! C’est comme la dynamite – c’est puissant, mais cette puissance peut ruiner quelque chose, si ce n’est pas utilisé avec sagesse et pour la bonne chose. Peut-être qu’on a le don de guérison, mais il nous faut savoir quand on doit l’utiliser. Jésus a dû avoir la sagesse d’attendre jusqu’à ce que Lazare meurt, afin qu’Il puisse faire un plus grand miracle – une résurrection. Donc, la sagesse est capitale, car il y a un temps pour toute chose, et il faut savoir quand il faut utiliser chaque don (Eccl. 3 :1).
  • Humilité. C’est nécessaire d’être humble pour écouter ce que l’Esprit veut, et ne pas être dépendant de notre expérience. Si on est orgueilleux, et on pense qu’on a toutes les réponses, alors on ne fera jamais l’expérience de la plénitude du Saint-Esprit, car Dieu résiste aux orgueilleux (1 Pierre 5 :5). Nous devons être ouverts à tous les moyens que Dieu veut utiliser, et ne pas penser que nous avons la réponse en nous-mêmes. Ésaïe a dû être humble pour dire au roi Ézéchias d’utiliser les figues pour la guérison, alors que le prophète venait d’ordonner au soleil de reculer dix degrés (2 Rois 5 :8-14). Il a compris que la guérison vient de Dieu, et qu’il était seulement un vase.
  • Sensibilité à l’Esprit. Ésaïe 50 :4 – dans la vie de Jésus, c’était Son secret – Il écoutait les désirs du Père et était conduit par l’Esprit. Il était sensible à la voix et à la volonté de l’Esprit.
  • Communion avec le Seigneur. Si nous nous approchons du Seigneur, alors les dons spirituels peuvent croître et mûrir en nous. C’est dans le lieu secret que nos oreilles s’ouvrent au message de l’Esprit pour l’Église. Il nous faut apprendre à écouter ce que le Seigneur a à nous dire.
  • Désir. 1 Corinthiens 12 :31 et 14 :1, il nous faut aspirer aux dons les meilleurs. Dieu n’accorde pas de dons au croyant passif. C’est pour ceux qui ont le désir ardent de les recevoir afin d’être une bénédiction aux autres. Il nous faut demander et continuer à demander, comme avec le baptême du Saint-Esprit, qui est seulement le début de l’expérience pentecôtiste.
  • Foi. Tous les dons de l’Esprit sont reçus par la foi, comme chaque expérience chrétienne. Il nous faut croire que le Saint-Esprit veut nous les donner, et même pour les exercer il nous faut avoir le courage de « sauter sur les eaux ». La crainte et la foi ne peuvent pas cohabiter. Il nous faut prier au Saint-Esprit de nous libérer de l’esclavage de la peur, afin que la foi enflamme les dons et leur permette d’opérer dans notre vie.
  • Pratique. Mat. 25 :29 – si nous utilisons ce que le Seigneur nous a déjà donnés, Il va ajouter d’avantage. Mais si on cache notre talent ou notre don, comme le serviteur dans la parabole, alors on va même perdre ce qui nous a été confié. 2 Tim. 1 :6 – quelquefois il nous faut ranimer le don de Dieu en nous – le stimuler, et demander au Saint-Esprit de nous aider à le mettre en pratique. Il nous faut évoluer dans nos dons spirituels, qu’il y ait une progression et plus de précision. Pourquoi les dons ne coulent-ils pas dans notre vie.
  • Une atmosphère et une vie d’adoration. 1 Sam. 10 :5-6. 2 Rois 3 :15-16. Les dons s’opèrent par la présence du Saint-Esprit et par une vie ouverte à Sa voix. La musique est une des choses qui ouvrent notre esprit. Nous devons donc dans nos cultes créer une atmosphère dans laquelle les dons peuvent s’opérer librement. Le Saint-Esprit ne va jamais obliger quelqu’un à faire quelque chose. Nous devons Lui donner l’opportunité de s’exprimer – Il est gentil et sensible comme une colombe. C’est pourquoi il est sage d’avoir un temps après l’adoration intime et douce où les croyants possédant un don peuvent s’exprimer. Mais plus même que le temps, il nous faut créer l’atmosphère, avec la musique douce qui calme le corps et inspire l’esprit de s’ouvrir au Saint-Esprit. Aussi, il nous faut pratiquer une vie d’adoration où on chante en langues et maintenir une relation continuelle avec le Saint-Esprit. Ainsi, quand c’est le temps de manifester un don, on aura ce qu’il faut communiquer.
  • Ordre. 1 Corinthiens 14 :40. Cela est un élément qui manque quand plusieurs membres dans l’église exercent les dons, car tout le monde veut donner leur contribution. Tel était le cas avec les Corinthiens, qui étaient remplis de plusieurs dons, mais ne s’exprimaient pas dans l’ordre. Malheureusement, dans beaucoup d’églises d’aujourd’hui, nous ne voyons pas du tout ou rarement la manifestation des dons, mais quand on va le voir, nous devons garder tout en ordre. Il ne faut pas que les gens prophétisent pendant la prédication, ou plusieurs en même temps. Donc, Paul a donné les instructions pratiques afin que l’Esprit soit libre de communiquer le message qu’il faut pour l’assemblée, et qu’il n’y ait pas de confusion. Dieu est un Dieu d’ordre, mais pas de l’esclavage. Nous devons nous sentir libres, mais rester dans certaines limites pratiques. Les dons sont toujours soumis au contrôle du vase qui les manifeste. Nous devons apprendre à contrôler les dons, et les utiliser et ne pas être contrôlés par les dons. Si Dieu nous donne une prophétie, nous avons la capacité de patienter jusqu’au bon moment pour le partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *